Présentation du GEDO le Don d'ovocytes Adresses des centres Nos actualités Sites utiles Poser une question Accès membres
 
 
TECHNIQUE :

Les ovocytes recueillis sont immédiatement mis en présence des spermatozoïdes préparés du conjoint de la receveuse préalablement choisie pour obtenir un embryon. Ces spermatozoïdes proviennent de sperme frais ou conservé par congélation.

ovocyte entouré de spermatozoides ovocyte microinjecté

Certaines altérations de paramètres spermatiques peuvent nécessiter le recours à la microinjection.

Si les sérologies de contrôle de la donneuse (marqueurs du SIDA, des hépatites B et C, et du cytomégalovirus si celui-ci était primitivement négatif) ne sont pas modifiées par rapport à ses sérologies initiales ayant permis son acceptation, les embryons obtenus sont :


 
 
 

• soit transférés chez la receveuse concernée en cycle synchronisé;
• soit cryoconservés pour un cycle ultérieur.



Le transfert s’effectue par les voies naturelles avec un cathéter adéquat. La receveuse suivra un traitement adapté selon les indications pour créer les conditions optimales de préparation de l’endomètre pour une grossesse.
Dix et douze jours après le transfert, un dosage hormonal est réalisé pour déterminer l’existence ou non d’une implantation, c’est à dire d’un début de grossesse pour adapter thérapeutique et surveillance.


RÉSULTATS :

Actuellement, en cycle synchronisé, on obtient en moyenne 25 à 30 % de grossesses évolutives (supérieures à 12 semaines) par transfert de un ou deux embryons.
En cycle différé, le taux de grossesse est en moyenne de 20 % par transfert.
Depuis l’exercice du don d’ovocytes en France, jusqu’à la fin de l’année 2004, plus de 500 enfants sont nés grâce à cette technique.

transfert embryonnaire

Haut de page