Présentation du GEDO le Don d'ovocytes Adresses des centres Nos actualités Sites utiles Poser une question Accès membres
 
 
DÉFINITION :

C’est le don de cellules reproductrices féminines (gamètes féminins), d’une femme à une autre.


L’ASPECT LÉGAL :

Le don de sperme existe depuis 1972 ; le don d’ovocytes a été rendu possible depuis 1983, grâce à la fécondation in vitro. A la suite d’une large réflexion éthique et juridique, le don d’ovocytes a été légalisé en France le 29 juillet 1994 avec révision de loi bioéthique le 6 août 2004.

 

LES INDICATIONS :

Le don d’ovocytes est effectué dans le cadre d’indications médicales authentifiées et, en aucun cas, pour des raisons de convenance.
Il est destiné au couple qui souhaite procréer et dont la femme présente généralement une absence ou un épuisement prématuré du capital folliculaire, des anomalies ovocytaires graves, ou dans certains cas une atteinte d’ordre génétique.

 

 
 
 
SOURCE DES OVOCYTES :

Les ovocytes sont donnés par des femmes déjà mères, de moins de 36-37 ans au moment du don.

LES CONDITIONS DU DON :

  • LA GRATUITÉ
    Les donneuses ne peuvent être rétribuées. Les modalités de prise en charge des frais occasionnés par le don (traitement, examens complémentaires) sont renseignées dans le décret n° 2000-409 du 11 mai 2000. En pratique ceux-ci sont, selon l’hôpital autorisé, soit non facturés avec remise des médications, soit remboursés.
  • LE VOLONTARIAT
    Les donneuses sont volontaires, aucune pression ne peut être tolérée. Le consentement est révocable à tout moment, par l’un ou l’autre des membres du couple donneur.
  • L’ANONYMAT
    Le couple receveur ne peut connaître la provenance des ovocytes ; de même le couple donneur ne peut connaître le devenir des ovocytes donnés dans le but de procréation.
    Ces modalités autorisent l’appariement sur les caractères physiques principaux donneuse receveuse (ethnie, couleurs des yeux et cheveux, rapport poids/taille), des antécédents ou non de contact avec le cytomégalovirus et, autant que faire se peut, des caractères de groupe Rhésus donneuse-couple receveur, en éliminant dans la mesure du possible le cumul de facteurs décelables de risque médico-génétique.
Echange anonyme des ovocytes

Haut de page